Beauvais.fr

  

Opération « mairie morte » contre le plan d’austérité Hollande

Afin d’interpeller le président Hollande et en signe de protestation contre le désengagement de l’État, Caroline Cayeux a décidé de mettre en place une opération « mairie morte » à Beauvais lundi 15 septembre, de 8h30 à 12h.



Vendredi 12 septembre, Caroline Cayeux, maire de Beauvais et sénateur de l’Oise, a tenu une conférence de presse pour protester contre le désengagement de l’État et les conséquences de la réduction des dotations budgétaires sur le fonctionnement des communes.

Les mesures gouvernementales du plan Hollande obligent ainsi la Ville de Beauvais à réaliser un plan d’économies sans précédent : 3 millions d’euros d’économies sont nécessaires pour maintenir l’équilibre budgétaire et conserver des services publics de qualité à Beauvais.

Ces 3 millions d’euros d’économies que la Ville de Beauvais est contrainte de réaliser correspondent à :

- 2 millions d’euros de baisse de dotations de l’État ;
- 400 000 euros de baisse du Fonds de Péréquation des ressources Intercommunales et Communales/FPIC ;
- et 600 000 euros du coût de la réforme des rythmes scolaires.



Le plan d’austérité gouvernemental imposé à la Ville l’oblige à :


• Une baisse des dépenses de fonctionnement = -1,3 M d’euros 
- Suppression de certains événements ou récurrence modifiée en biennale (Portes ouvertes de la Police Municipale, Fête de la Jeunesse …) ;
- Déplacement du feu d’artifice du 14 Juillet en centre-ville ;
- Baisse des subventions aux associations et clubs sportifs.
mais aussi :
- Réduction de la consommation d’énergie ;
- Baisse des indemnités des élus ;
- Baisse des frais de réception ;
- Baisse des dépenses de communication en développant la dématérialisation.

• Une baisse des dépenses de personnel = - 1,4 M d’euros 
- Non augmentation de la masse salariale ;
- Non remplacement des départs en retraite ;
- Diminution du nombre de postes de contractuels ;
- Réduction des emplois saisonniers.

• La refonte des tarifs de la restauration scolaire = + 300 000 euros.

« La pression budgétaire imposée par le Gouvernement  met le service public en danger » a affirmé Caroline Cayeux, expliquant que les mesures d’austérité inscrites dans le plan Hollande seront reconduites jusqu’en 2017 et impacteront donc durablement le budget communal.
La Ville de Beauvais s’inquiète des conséquences de ce désengagement de l’État. La pression budgétaire qu’il fait peser sur les collectivités locales risque d’avoir des effets directs sur la qualité du service rendu au public. Il a, par ailleurs, déjà amené la Communauté d’Agglomération du Beauvaisis à mettre fin à son projet de construction de nouveau théâtre.

Le maire de Beauvais donc baissera symboliquement le rideau de l’Hôtel de Ville à lundi 15 septembre à 8h30, heure habituelle de l’ouverture des services. Ces derniers seront fermés à la population toute la matinée.

Elle invitera les Beauvaisiens à signer une pétition pour « dire non au plan d’austérité Hollande ». Vous pouvez la signer dès maintenant sur internet en cliquant ici.




Partager cet article





© 2017 | Mairie de Beauvais - BP 60330 - 1, rue Desgroux - 60021 Beauvais Cedex | Tél : 03 44 79 40 00