Beauvais.fr

  

La vipère péliade désormais protégée

Les serpents font souvent peur et, plus encore, la venimeuse vipère ! Pourtant, elle réserve son précieux venin à ses proies (grenouilles, lézards et rongeurs), pour les neutraliser et aider à les digérer. Présente dans tout le Nord de l’Europe et donc dans les Hauts-de-France, la vipère péliade ne mord que si elle ne peut pas fuir. Elle est aujourd’hui en danger et, désormais, protégée.
 
Si vous ne souhaitez guère la compagnie de la vipère, sachez que c'est réciproque ! Elle fuit les zones de passage et, quand on la trouve dans son jardin, c'est soit qu'elle a été dérangée de son habitat, soit que votre habitat a été construit sur le sien. Elle aura tôt fait de disparaître des espaces fréquentés et entretenus, sans broussaille ni herbes hautes.

Et vous avez d'autant moins de chances de la rencontrer que la vipère péliade se raréfie de plus en plus vite ces dernières années. Les causes en sont multiples :

• destruction de son habitat (retournement ou urbanisation des prairies, broyage des lisières, reboisement des lisières et friches...). La vipère se déplace très peu et y est donc très sensible.
• destruction directe par l'homme, par peur des serpents.
• augmentation de la densité de prédateurs opportunistes tels que faisans et sangliers (études menées en Belgique et Grande-Bretagne).
• changement climatique : contrairement à ce que l'on pourrait croire, les vagues de chaleur ne conviennent pas à la vipère péliade car elle est sensible à la déshydratation.

Sachez également que la vipère ne fait pas de nid. Si vous trouvez des oeufs ou des jeunes dans votre tas de compost, ce sont ceux de l'inoffensive couleuvre à collier.

Suite à l'arrêté du 8 janvier 2021, la vipère péliade est dorénavant intégralement protégée, sa destruction et celle de son habitat sont interdits. Elle fait d’ailleurs l'objet d'un Plan Régional d'Action pour sa conservation, porté par le Conservatoire d'espaces naturels (CEN) des Hauts-de-France. Vous trouverez toutes les précisions sur ce plan sur la page http://cen-hautsdefrance.org/projets-en-cen/pland-actions-regional-vipere-peliade

Vous pouvez aider le CEN à mieux connaître cette espèce en signalant vos observations ! Vous reconnaîtrez facilement la vipère péliade grâce au zigzag continu qui parcourt tout son dos.

Vous pouvez transmettre vos observations et photos ou poser toute question aux adresses suivantes :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (plan d'actions)
mathieutfl Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (relais local)

Sur le territoire du Beauvaisis, le CEN des Hauts-de-France gère plusieurs sites où l’on peut observer la vipère péliade : le Bois des Coutumes, le Mont César ou encore le Marais de Bresles.

En revanche, elle n'a pas été vue récemment sur les larris d'Auteuil et de Berneuil-en-Bray ni en vallée du Thérain.

Que faire en cas de morsure ?

La vipère ne mordra que si vous essayez de l’attraper ou de la tuer. Les seules situations de vrai risque de morsure sont de mettre les mains dans les broussailles ou de marcher en chaussures ouvertes le long de ces dernières.

Battre le sol avec un bâton ou marcher lourdement fait fuir les vipères et évite les accidents.

Le cas échéant, restez calme et, si vous avez reçu une injection de venin (forte douleur, brûlure), contactez les urgences pour être soigné  :

composez le 15 ou le 0 800 59 59 59 pour le centre anti-poison.




Partager cet article





© 2017 | Mairie de Beauvais - BP 60330 - 1, rue Desgroux - 60021 Beauvais Cedex | Tél : 03 44 79 40 00