Beauvais.fr

  

La cathédrale Saint Pierre

Le choeur gothique le plus haut du Monde!!

La cathédrale Saint PierreEn arrivant à Beauvais, la Cathédrale Saint Pierre interpelle par sa silhouette massive, grandiose mais inachevée.

Au XIIe siècle, Beauvais est au faîte de sa puissance. L’évêque Comte de Nanteuil, homme audacieux, décide de construire la plus haute et vaste église du royaume . Nous sommes en 1225, les travaux débutent.

Le Chœur et le bas-côté oriental du transept sont achevés en 1272.
Douze ans plus tard, les parties hautes des travées droites du chœur s’effondrent. La reconstruction dure jusqu’au milieu du XIVe siècle, puis les travaux s’arrêtent pendant la guerre de cent ans. Le transept est bâti au XVIe siècle et réalisé essentiellement par l’architecte Martin Chambiges. Il constitue un chef d’œuvre de l’architecture flamboyante.


La cathédrale Saint PierreDe 1563 à 1569, on érige à la croisée du transept une immense flèche de plus de 150 mètres de hauteur, au lieu de construire une nef qui permettrait de consolider le monument . A peine terminée, la flèche s’écroule en 1573. La nef ne sera jamais réalisée, faute de fonds. L’Eglise mesure déjà 72m50 de longueur pour une hauteur de voûte extraordinaire de près de 47m. Ces voûtes sont les plus hautes de l’histoire gothique.


A l’intérieur, on remarque une volonté d’intégration des volumes, une recherche d’unité spatiale, une volonté de jaillissement vertical et le rôle essentiel de la lumière.
Le mobilier, quant à lui, a beaucoup souffert. Toutefois, il existe encore quelques tableaux et statues, 2 horloges remarquables, l’une datant du XIVe siècle, la seconde étant une horloge astronomique du siècle dernier. A remarquer également, des vitraux du XIIIe jusqu'au XXe siècle.

Le cloître de la cathédrale

Situé au nord-ouest de la cathédrale, le cloître actuel a été construit au tout début du XVe siècle, sous l’épiscopat de Pierre de Savoisy. Il avait été précédé par un cloître antérieur auquel font allusion certains textes. Il s’étendait vraisemblablement, à l’origine, sur quatre côtés, autour d’une cour ou d’un jardin. Ne demeurent aujourd’hui que la galerie méridionale, qui longe le bas-côté nord de la Basse-Œuvre, et une travée, à l’est qui communique avec le préau voûté établi, sous la salle du chapitre, construite au XVIe siècle. Mais, en 1968, son aspect a été profondément modifié.

La charpente, qui sans doute portait un toit en pente, a été remplacée par un passage en colombage et en pisé.Il permettait à l’évêque, « venant de la galerie de son hostel épiscopal », de gagner directement son église cathédrale, grâce à une arche enjambant la rue.

Les horloges de la cathédrale

L'horloge astronomique
En 1868, un Beauvaisien génial, Auguste Lucien Vérité, terminait son chef-d’œuvre, l’horloge astronomique de la Cathédrale. Condensée des techniques horlogères de cette fin du XIXème siècle, elle ne comprend pas moins de 90 000 pièces parfaitement synchronisées regroupées dans un meuble de style romano-byzantin (exécuté selon les plans du Père Piérart ) de 12m de haut sur 6m de large.

Sur la façade principale, comme sur les deux façades latérales, se trouvent les cadrans. Au nombre de 52, les cadrans indiquent la position des planètes, les heures de lever et de coucher du soleil et de la lune, les heures de marées etc…Ils donnent la mesure du temps dans l’Univers ainsi que la représentation des principaux phénomènes astronomiques.

Quelques instants avant l’heure, le coq chante et bat des ailes. Quand l’heure sonne, le Christ assis dans sa gloire, fait signe aux anges de jouer de la trompette. Bientôt le jugement a lieu, la Vertu est conduite au ciel par un ange, tandis que le Vice est poussé en enfer par un diable hideux…


L'horloge médiévale
Presque contemporaine de la construction du chœur gothique de la Cathédrale, une horloge dite « à coins » s’élève depuis le début du XIVème siècle dans la chapelle Sainte Thérèse. Commandée en 1302 par le chanoine Etienne Musique, elle était initialement destinée à rythmer le temps des offices des chanoines du chapitre. Même avec de nombreuses transformations, elle semble être la plus ancienne horloge à carillon encore en fonctionnement. Ainsi, le temps s’égrène depuis 700 ans en la Cathédrale.

Elle se compose de trois parties principales :

- Un support creux en pierre, de forme hexagonale, décoré de petites fenêtres et d’arcatures sculptées. C’est à l’intérieur de ce support que descendent les poids de l’horloge (XIVe siècle).
- La cage de bois, qui se trouve en encorbellement, contient les rouages de l’horloge. Une partie de cette cage et des mécanismes date du XIVe siècle. Par contre, la façade, ornée d’anges supportant le cadran (refait au XVIIIe siècle)  a été peinte ou repeinte au XVe siècle.
- Un campanile de bois, restauré récemment, dans lequel se trouve la cloche des heures donnée au début du XVe siècle, par Etienne Musique.

Notre-Dame de la Basse-Œuvre

Nous ignorons l’époque où s’est installé à Beauvais un évêque (seconde moitié du IVe siècle ou plus probablement Ve siècle?). Nous ne connaissons pas non plus l’emplacement des premières églises épiscopales de la cité. Car la Basse-Œuvre, si elle est bien l’ancienne cathédrale carolingienne, ayant précédé directement, sans intermédiaire, l’édifice actuel dédié à Saint-Pierre n’est certainement pas la première « cathédrale » construite à Beauvais.

Grâce aux fouilles et à une stratigraphie exemplaire, on a pu dater son édification de la deuxième moitié du Xe siècle. Mais l’édifice a été ravagé à plusieurs reprises par les flammes. Aussi, après un dernier incendie en 1225, l’évêque et le chapitre décident d ‘élever un nouvel oeuvre gothique. Son chœur et son transept disparaissent alors. Au XVIe siècle, c’est au tour de six travées de la nef, lorsque Chambiges bâtit son transept. L’arrêt des travaux, en 1605, sauve les trois dernières travées de la nef de la Basse-Œuvre, transformée alors en église paroissiale. Vendue comme Bien national en 1794, chantier à bois, elle est rachetée par l ‘Etat en 1840 et, après restauration, rendue au culte en 1867. Depuis, le monument n’a pas connu de changement notable dans son aspect extérieur.

La façade occidentale de la Basse-Œuvre a été remaniée après l’incendie du milieu du XIe siècle qui a vu la destruction d’un avant-corps primitif, précédant l’entrée de la nef. Les parties supérieures ont été refaites au XIe siècle. Elles apparaissent comme plaquées contre les murs goutterots de la nef. Au-dessus d’une grande porte centrale, s’ouvre une vaste baie sur l’archivolte de laquelle trois personnages ont été ré encastrés. Au pignon, une croix ancrée, entre deux oculi.

La Basse-Œuvre comportait diverses annexes contemporaines de l’église. Des fresques devaient animer ses murs. On en a retrouvé divers fragments, dont une tête d’homme, d’une qualité remarquable (trésor de la cathédrale de Beauvais). Rare témoin en France de l’architecture carolingienne encore conservé, l’édifice est construit suivant les techniques de l’époque, avec des remplois gallo-romains. On peut remarquer en particulier les « pastoureaux » (petites pierres cubiques provenant des monuments antiques ruinés au IIIé siècle) et les briques d’arase (servant à rétablir le niveau et formant un cordon décoratif le long du mur). On les retrouve entre chaque claveau de l’archivolte des fenêtres.

Dimensions de la cathédrale:

Hauteur jusqu'au paratonnerre : 67,23 m
Longueur du transept intérieur : 58,6 m
Longueur du choeur : 47 m
Longueur du choeur / façade ouest : 72,5 m


Adresse :
Rue St-Pierre 60000 Beauvais
Tél : 03 44 48 11 60

www.cathedrale-beauvais.fr

www.beauvais-cathedrale.fr (Spectacle SKERTZO)





Partager cet article





Espace téléchargement
Le plan d'eau du Canada
Beauvais vous simplifie la vie
Elispace Programme
Elispace - 2015-16

Guide des marchés
Aquaspace
Aquaspace
  • BNT Nov 2016
    Beauvaisis Notre territoire Jan 2017
  • BNT Nov 2016
    Beauvaisis Notre territoire Déc 2016
  • BNT Nov 2016
    Beauvaisis Notre territoire Nov 2016
  • BNT Oct 2016
    Beauvaisis Notre territoire oct 2016
  • BNT Sept 2016
    Beauvaisis Notre territoire Sept 2016
  • BNT Eté 2016
    Beauvaisis Notre territoire Été 2016
  • BNT Juin 2016
    Beauvaisis Notre territoire Juin 2016
  • BNT Mai 2016
    Beauvaisis Notre territoire Mai 2016
  • BNT Avril 2016
    Beauvaisis Notre territoire Avr 2016
  • BNT Mars 2016
    Beauvaisis Notre territoire Mar 2016
  • BNT Février 2016
    Beauvaisis Notre territoire Fev 2016
  • BNT Janvier 2016
    Beauvaisis Notre territoire Jan 2016
  • BNT Decembre 2015
    Beauvaisis Notre territoire Dec 2015
  • BNT Novembre 2015
    Beauvaisis Notre territoire Nov 2015
  • BNT Octobre 2015
    Beauvaisis Notre territoire Oct 2015
  • BNT Septembre 2015
    Beauvaisis Notre territoire Sept 2015
  • BNT Juillet 2015
    Beauvaisis Notre territoire Juil 2015
  • BNT JUIN 2015
    Beauvaisis Notre territoire Juin 2015
  • BNT Mars 2015
    Beauvaisis Notre territoire Mai 2015
  • BNT Mars 2015
    Beauvaisis Notre territoire Avril 2015
  • BNT Mars 2015
    Beauvaisis Notre territoire Mars 2015
  • BNT Février 2015
    Beauvaisis Notre territoire Fév 2015
  • BNT Janvier 2015
    Beauvaisis Notre territoire Janv 2015
© 2017 | Mairie de Beauvais - BP 60330 - 1, rue Desgroux - 60021 Beauvais Cedex | Tél : 03 44 79 40 00